La fabrication > Tutorial de fabrication de couteau papillon > Page 8 - Montage, aiguisage, affûtage

Page 8 - Montage, aiguisage, affûtage

J'ai presque toutes les pièces, je vais pouvoir commencer le montage.

Photo de la fabrication par Cardoso5fr

J'ajuste toutes les pièces. Une petite astuce pour placer les spacers. Introduisez dans leurs emplacements les rivets et faites glisser le spacer en place, puis faites pareil avec la branche (plutôt que de mettre le spacer en place, puis un rivet puis l'autre). Autre conseil, si les trous ne sont pas parfaitement alignés, prenez une visseuse/dévisseuse à mandrin, mettez un foret de la taille des trous et faites quelques aller-retours à très petite vitesse dans le montage. De cette manière on arrondit correctement les trous et les aggrandit de manière imperceptible mais cela facilite grandement le montage.

Photo de la fabrication par Cardoso5fr

Comme vous le voyez, le rivetage de l'alu se fait très bien, je me sers soit des mords de l'étau soit d'une barre d'acier comme support. Je laisse en règle générale 3-4mm de matière à riveter et je nettoie après, c'est un peu barbare, mais couper trop court un rivet, et après c'est super galère de récupérer le truc.
(Pour le rivetage un marteau léger suffit surtout pour l'alu). Je laisse les rivets comme cela jusqu'a ce que j'aie réalisé tous les rivetages.

Photo de la fabrication par Cardoso5fr

Ensuite je rivette le latch. Même technique (j'ai quand même dû faire un petit nettoyage de l'alu pour pouvoir laisser apparaître les trous.

Photo de la fabrication par Cardoso5fr

Si on ne s'est pas planté dans le perçage cela doit verrouiller correctement.

Photo de la fabrication par Cardoso5fr

Pour les pivots acier, retouche du sommet de la même manière que le désépaissemenet du clou pour le latch (dans le mandrin de la dremel et contact sur lime).
Ensuite rivetage patient, toujours à 45° de sorte à ne pas "écraser" les branches et coincer le flip." ( perso 45 mn pour riveter les deux pivots). D'abord avec un marteau rivoir moyen, puis ensuite avec un marteau plus léger pour arrondir les cotés. Le but est d'arriver à champignonner le rivet sans bloquer le pivot.(ne pas oublier de mettre les rondelles quand même)
Aprés cela le montage est fini. Si vous avez riveté les pivots trop violemment et que cela grip un peu, placez un tournevis philips entre les branches jusqu'au niveau de la lame, et tentez d'écarter très lègérement ces dernières. Petit à petit sans jamais forcer. (risque de tordre la branche, de péter le tournevis, flinguer le rivetage). Une fois que tout fonctionne pile poil (sans huile), on peut ajouter une petite goutte d'huile afin d'améliorer encore le pivot. On nettoie le surplus, ce qui permet d'ailleurs de virer toute la limaille d'acier qui traine dans les pivots. DAe nouveau une goutte d'huile, et c'est nickel chrome.

Photo de la fabrication par Cardoso5fr

On peut donc passer à l'aiguisage puis affutage, j'ai utilisé un angle de 30° d'aiguisage et ensuite 40° pour l'affutage comme Sal Glaser le préconise si on veut un tranchant sympa. Au total c'est près de 400 passages sur chacune des barres (sur 400 sur l'arrête en grain moyen de chaque coté, 400 sur le plat en grain moyen et pareil avec les barres blanches en grain fin.)
C'est foutrement dur les limes à métaux trempées, et pourtant j'avais laissé vraiment rien comme matière au niveau du fil.
Après cela un adoucissement au papier de verre 400 de chacune des arrêtes éventuelles. Les champignons des pivots, le T du latch, les côtés des branches, éventuellement les côtés de la lame.... Le mieux c'est de manipuler le bali et de voir où éventuellement cela accroche un peu.
Ensuite nettoyage puis un coup de polish.