Terry Guinn

Portrait de Terry GUINN
  • Nom: Guinn
  • Prénom: Terry
  • Pays: USA Seymour, (indiana)
  • Site web: http://www.terryguinn.com/

Comment avez vous découvert le balisong et pourquoi appréciez vous ce type de couteau ?

J'ai commencé à faire des couteaux pliants assez tôt dans ma carrière de coutelier. Il était donc naturel pour moi de faire aussi des balis.

Comment en êtes vous venus à produire des balis?

L'Internet a été une bonne chose pour moi et la production de balisongs. Avant cela je n'avais pas de difficulté à vendre mes couteaux les moins dispendieux, mais ce n'était pas le cas pour mes couteaux de plus haute gamme. J'ai eu accès à Internet environ en même temps que j'ai fait mon premier balisong (2001). Il y avait alors sur Internet une demande pour les balis, il était donc naturel et judicieux pour moi d'en produire d'autres.

Quelle est votre source d'inspiration, votre muse ?

C'est assez dur à dire. J'ai étudié les couteaux customs depuis 1982, je suis certain qu'il y a quelque part dans ma tête une source d'inspiration que je ne suspecte même pas, mais qui ressort au moment où j'en ai besoin. Probablement aussi que Dieu a quelque chose à voir avec mon talent et ma réussite. Dans la vie, je ne crois pas que ce qui arrive soit un accident, mais bien que tout ce qui arrive a sa raison d'arriver.

Le balisong est il un couteau qui vous permet de vous exprimer artistiquement? Trouvez vous qu'il vous permette plus qu'un autre pliant de vous exprimer ?

Je crois qu'on peut faire beaucoup avec un bali côté artistique. Le balisong a été ignoré par l'industrie de la coutellerie artisanale tandis que les autres pliants ont évolué assez rapidement. Personnellement, j'aimerais beaucoup travailler sur d'autres pliants, mais état coutelier à temps partiel et ayant des échéances, je me consacre uniquement aux balis en ce moment.

Quels matériaux favorisez-vous pour les lames (différents aciers) et pour les branches (Titane, G20, laiton, bois) et pourquoi les préférez-vous ?

Je préfère l'acier inoxydable, mais j'utilise ce que le client désire. La plupart de mes premiers couteaux ont été fait avec grand succès en acier 440-C, mais la plupart de mes clients préfèrent d'autres types d'acier. La plupart de mes branches de balisong sont fait d'acier inoxydable. Personnellement, je préfère les couteaux plus légers, donc pour les couteaux que j'utilise, je préfère le Titane.

Utilisez-vous des machines à commande numériques ou faîtes-vous l'intégralité de votre travail manuellement? Qu'apporte selon vous l'utilisation de machines à commandes numériques ?

Je ne les utilise pas. À mon âge et n'ayant jamais eu la chance de les utiliser, je ne crois pas que j'aurais l'opportunité d'apprendre leur fonctionnement ou de les utiliser. J'ai beaucoup d'estime pour ceux qui les utilise; elles impliquent beaucoup de dépenses et d'entraînement afin de bien les utiliser. Je crois qu'il en revient au client de décider ce qu'il veut.

Avez-vous un bali comme EDC?

Oui, j'ai sur moi mon premier prototype de bali à latch magnétique, sans tang pin. À mon goût il a juste la bonne taille pour le garder dans ma poche et la latch magnétique le garde bien fermé.

Flippez-vous un bali ?

Je teste moi-même mes couteaux pour en vérifier les performances. Je les ouvre et les referme de différentes manières.

Comment décririez-vous vos créations ?

J'espère amener des designs nouveaux, mais j'aime aussi les balisongs plus traditionnels.

Quel conseil pourriez vous donner à un coutelier amateur ou professionnel qui veut commencer à réaliser des balisongs ?

Je suggèrerais d'essayer même avec seulement quelques outils. Certains croient qu'il faut un certain équipement pour produire des couteaux, mais si quelqu'un le veut vraiment, il peut le faire avec un minimum de moyens. Si quelqu'un a un peu de talent et beaucoup de volonté, la tâche sera simplement plus facile si il ajoute de l'équipement.

Comment pensez-vous que le du monde du Bali va évoluer dans le futur?

J'ai déjà vu beaucoup de changements depuis mon arrivée dans l'arène du Bali il y a seulement quelques années de cela. Je ne voudrais pas avoir l'ai pessimiste, mais je ne pense pas que les balis soient pris très au sérieux dans l'industrie de la coutellerie. Sans oublier le problème de la légalité. Je crois qu'il va y avoir une bonne croissance mais qui sera limitée d'une manière ou d'une autre.

Merci Terry d'avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Terry GUINN