Michael BURCH

Pas de portrait disponible
  • Prénom: Michael
  • Nom: BURCH
  • Pays: Etats-Unis
  • Site web: www.burchtreeblades.com

Pourriez-vous en quelques lignes dresser un autoportrait ?

Je suis un coutelier à mi-temps de 28 ans qui vit à Springfield, en Missouri. Je travaille comme écrivain mais j'espere avoir la chance dans le futur de passer plus de temps à l'atelier. J'adore la photo, l'art et à peu pres tout ce qui se fait à l'extérieur.

Comment avez-vous découvert le balisong et pourquoi appréciez-vous ce type de couteau ?

J'ai toujours apprécié l'adresse nécessaire à la manipulation des balisongs mais ce n'était pas un genre de couteau qui m'interessait jusqu'à récemment.

Comment en êtes-vous venu à produire des balis ?

La pression d'un acheteur - j'avais promis d'en faire un pour un ami/revendeur depuis un bon moment et je suis finalement passé à l'acte il y a quelques mois. J'ai passé beaucoup d'heures et gaspillé beaucoup de matériaux pour obtenir celui là, mais c'etait une expérience enrichissante. J'en fabrique de nouveaux comme je trouve que ce sont des couteaux très plaisants à fabriquer au niveau des finitions.

Quelle est votre source d'inspiration, votre muse ?

Je trouve l'art dans la fonctionnalité. Je crois en premier lieu qu'une lame doit etre fonctionnelle en tant couteau avant d'ajouter des élements artistiques. Après quoi, l'ergonomie dicte d'autres aspects du design. Une fois ces deux objectifs menés à bien, je tire mon inspiration de tout ce que je vois, du schéma de couleurs d'une tasse de café à la texture d'une route abimée. Quelque fois je passe au tour à meuler ou à l'enclume pour voir ce qu'il en sort.

Le balisong est il un couteau qui vous permet de vous exprimer artistiquement ? Trouvez vous qu'il vous permette plus qu'un autre pliant de vous exprimer ?

Un balisong a beaucoup d'élements et je pense que ca laisse plus de place à la créativité. En meme temps, il y a plus de règles mécaniques dans un balisong alors penser à des manières de créer des balis originaux et artistiques est plus dur pour moi. Le challenge artistique empèche l'esprit de stagner.

Quels matériaux favorisez-vous pour les lames (différents aciers) et pour les branches (Titane, G20, laiton, bois) et pourquoi les préférez-vous ?

Je préfere travailler avec des aciers trempables à l'eau. J'adore créer des hamons sur mes lames comme je les trouves magnifiques, ce sont des fenetres donnant sur la structure de l'acier. J'aime utiliser ces aciers "primitifs" et les melanger avec des élements modernes comme le G-10 pour créer une nouvelle refonte de l'ancien et du nouveau.

Utilisez-vous des machines à commande numérique ou faîtes-vous l'intégralité de votre travail manuellement ?

J'utilise une mini fraiseuse à commande numérique pour les pliants, mais c'est à peu pres tout. Dans le futur j'aimerais acheter un tour à métal de facon à tourner mes propres latches, pivots etc... J'aime faire la plupart des choses moi-même.

Avez-vous un bali en EDC ?

Non

Flippez-vous un bali ?

Pas très bien. Si j'en avais un dans les mains, je ne pourrais tout de même pas m'empecher de le flipper.

Comment décririez-vous vos créations ?

Des lames fonctionnelles avec un mélange de techniques et matériaux passés et actuels.

Quel conseil pourriez-vous donner à un coutelier amateur ou professionnel qui veut commencer à réaliser des balisongs ?

Posez des questions, et posez en encore. Il y a certaines choses qu'on ne peut apprendre que par les essais et les erreurs, mais toutes les erreurs que vous ferez ont déja été faites par un autre coutelier avant vous. Une grande chose dans le monde de la coutellerie est la communauté et la volonté de partager techniques et informations.

Envisagez vous d'intégrer le spring latch dans vos prochains balisong ?

Bientôt - après l'achat du tour à métal.

Comment pensez-vous que le du monde du Bali va évoluer dans le futur ?

Il semble que de plus en plus de couteliers se lancent dans le balisong et c'est une bonne chose. Ca va amener différents styles de préférences personnelles de différents acheteurs. Je crois aussi que quelques couteliers des plus renommés vont ouvrir le marché des balisongs d'art de haute qualité comme cela se voit pour les automatiques élaborés et très chers.

Merci Mr Burch d'avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Merci de vous interesser à mon travail. Je suis un "newbie" dans la fabrication de balisongs, et je suis honoré que vous m'ayez posé ces questions.